السبت، يونيو 17، 2017

L'île de Tiran (en arabe : جزيرة تيران, Jazīrat Tīrān, aussi connue sous le nom de Jezîret Tīrān et Yotvat Island) est une île de la mer Rouge, située à la sortie du golfe d'Aqaba entre la péninsule du Sinaï dont elle est séparée par le détroit de Tiran et la la péninsule Arabique. D'une superficie de 80 km2, Tiran, comme l'île voisine plus petite de Sanafir est contrôlée par l'Égypte mais réclamée par l'Arabie saoudite.
Un accord inter-états d'avril 2016 prévoyait la rétrocession de ces deux îles à l'Arabie Saoudite, mais celui-ci est annulé par le tribunal administratif égyptien en juin 2016 1. Tiran fait partie du parc naturel Ras Muhammad, remarquable pour ses magnifiques récif coralliens et ses merveilles sous-marines.
Sans eau, elle est actuellement inhabitée. Sa position stratégique en a fait une base militaire occasionnelle. La rumeur veut que ses plages soient minées.
Actuellement, ses rivages attirent de nombreux touristes amateurs de plongée sous-marine. Des excursions sont proposées aux touristes séjournant dans la station balnéaire toute proche de Sharm el Sheikh.
Carte du détroit de Tiran.

Histoire[modifier | modifier le code]

Procope écrit qu'il y avait une communauté juive autonome sur l'île, alors appelée Iotabe, à l'époque, au vie siècle, où avec d'autres îles de la mer Rouge et Socotra, elle faisait partie de l'Empire byzantin2. Cela montre qu'à l'époque, la pluviométrie était plus importante : des citernes existaient sur l'île.
L'État d'Israël a occupé l'île brièvement durant la crise de Suez et à nouveau entre 1967 et 1982 à la suite de la guerre des Six Jours.
Cette île devait être remise à l'Arabie saoudite en vertu d'un accord de délimitation de la frontière maritime3, avant que l'accord ne soit cassé par le tribunal administratif égyptien 1.

ليست هناك تعليقات: