الاثنين، مايو 15، 2017

KALÎLA WA DIMNA

KALILA WA DIMNA

OpéraMusiques d'Orient & Maghreb
LE VENDREDI 19/05/2017 À 20H30  - PHILHARMONIE DE PARIS  -  PARIS 19

Donnez votre avis : 

INFORMATION

Kalila Wa Dimna Musique de Moneim Adwan Livret de Fady Jomar et Catherine Verlaguet d’après Kalila et Dimna attribué à Ibn al-Muqaffa’ Ranine Chaar , Kalîla Moneim Adwan , Dimna Reem Talhami , La mère du roi Jean Chahid , Chabatra Mohamed Jebali , Le roi ...

PLUS D'INFORMATIONS SUR KALILA WA DIMNA

Kalila Wa Dimna

Musique de Moneim Adwan Livret de Fady Jomar et Catherine Verlaguet d’après Kalila et Dimna attribué à Ibn al-Muqaffa’ 

Ranine Chaar, Kalîla 
Moneim Adwan, Dimna 
Reem Talhami, La mère du roi 
Jean Chahid, Chabatra 
Mohamed Jebali, Le roi 
Zied Zouari, direction, violon 
Yassir Bousselam, violoncelle 
Abdulsamet Çelikel, Qanun 
Selahattin Kabaci, clarinette 
Wassim Halal, percussions 
Olivier Letellier, mise en scène 


Créé en juillet 2016 au Festival d’Aix-en-Provence, l’opéra Kalila wa Dimna de Moneim Adwan est chanté en arabe et en français. Il s’inspire d’un recueil de fables très ancien (IIIe siècle avant J.-C.) destiné, à l’origine, à l’éducation morale des princes. 

En partenariat avec le Festival d'Aix-en-Provence


Programme et distribution donnés sous réserve de modification * 

Afin de préparer votre venue et de faciliter les contrôles liés au plan Vigipirate renforcé à la Philharmonie de Paris, nous vous remercions de vous présenter aux entrées en avance.

INSCRIPTIONS AUX ALERTES DE KALILA WA DIMNA

L'inscription aux alertes vous permet d'être informé dès qu'une nouvelle manifestation est disponible pour un artiste ou un club de sport. Vous pouvez également être informé de toute l'actualité d'une salle.
En savoir plus
Ces artistes ou clubs de sport ne font pas partie de vos alertes :
Ces salles ne font pas partie de vos alertes :

kalila Wa Dimna : LA FORCE SUBVERSIVE DE L’ŒUVRE D’ART

kalila Wa Dimna
Créé en juillet 2016 au Festival d’Aix-en-Provence, l’opéra Kalîla wa Dimna est chanté en arabe et en français. Il s’inspire d’un recueil de fables très ancien destiné, à l’origine, à l’éducation morale des princes.
Play
Stop
Current Time0:03
/
Duration Time3:35
Loaded: 0%
Progress: 0%
0:03
Fullscreen
00:00
Mute
auto


Véritable opéra mêlant cultures orientale et européenne, Kalîla wa Dimna alterne passages parlés et chantés, en français et en arabe. Il est l’œuvre du compositeur et musicien franco-palestinien Moneim Adwan, qui s’associe au metteur en scène Olivier Letellier et à deux auteurs-librettistes : Fady Jomar et Catherine Verlaguet. Ces derniers ont écrit leur livret en s’inspirant d’un classique de la littérature arabe laïque, Kalîla wa Dimna, recueil de fables animalières du VIIIe siècle attribué à Ibn al-Muqaffa’ et destiné à l’édification des princes. Pour en dégager la portée universelle, le livret ne s’attache pas à l’identité animale des personnages mais à leur rang social. Sous la forme d’un conte narré par la douce Kalîla, l’opéra aborde des sujets intemporels : la soif de reconnaissance sociale, la solitude de l’homme de pouvoir ou encore la force subversive de l’œuvre d’art.
Ne supportant plus sa condition modeste, Dimna a l’ambition de se rapprocher du Roi grâce à ses talents de manipulateur. Le souverain se montre soucieux des chants potentiellement séditieux d’un artiste populaire, Chatraba, dont il craint les propos critiques à l’égard du pouvoir. Pour l’apaiser, Dimna propose d’organiser une rencontre entre les deux hommes, qui sympathisent bientôt à ses dépens. Gagné par la jalousie, Dimna élabore alors un plan machiavélique...
La partition, interprétée par cinq chanteurs et autant de musiciens venus du monde arabe, se déploie aux sons du qanûn, du violon, du violoncelle, de la clarinette et de diverses percussions. Elle s’inscrit dans la descendance du chant classique arabe tel qu’il a pu être illustré par la fameuse chanteuse libanaise Fayrouz, mais en incorporant certains procédés contrapuntiques occidentaux ainsi que des influences indiennes et perses. Le tout produit une musique fortement marquée par ses origines, mais aussi nouvelle dans ses textures autant que dans sa forme, puisqu’elle se met au service d’une dramaturgie. L’ouvrage a été donné en création mondiale en juillet 2016 au Festival d’Aix-en-Provence, qui est à l’origine de cette commande.

ليست هناك تعليقات: